Poëti l’Incorruptible!

Depuis qu’Annie Trudel, Louise Boily et Robert Poëti ont mis de l’avant l’histoire du scandale de l’intrusion de Dominique Savoie, sous-ministre aux Transports, dans des enquêtes sur l’octroi de contrats de son ministère, une image s’est construite autour de l’ancien ministre des Transports.


0
1 share
robert-poeti-discours-depart
Donate All donations go towards promoting independent journalism and this month's charity.

Depuis qu’Annie Trudel, Louise Boily et Robert Poëti ont mis de l’avant l’histoire du scandale de l’intrusion de Dominique Savoie, sous-ministre aux Transports, dans des enquêtes sur l’octroi de contrats de son ministère, une image s’est construite autour de l’ancien ministre des Transports.

Poëti l’Incorruptible!

Le Saint Poëti!

L’Homme qui voulu faire le ménage dans le Ministère des Transports.

Le Saint qui a tenté en vain de vaincre le suppôt rouge Couillard, disciple de Satan le Corrompu.

Éric Caire a même dit de lui qu’il était le seul libéral pour qui le mot « Intégrité » veut encore dire quelque chose.

Vous souvenez-vous pourquoi le député de Marguerite-Bourgeoys avait officiellement été écarté de son poste de Ministre des Transports?

En fait, je crois que personne ne s’en souvient vraiment. Au premier remaniement ministériel, je me souviens que l’on disait de lui qu’il n’était simplement pas capable de jongler avec la patate chaude nommée Uber.

Mais Jacques Daoust a-t-il mieux réussi? Au contraire, il a pondu un projet de loi qui ne satisfait ni Uber ni les chauffeurs de taxis.

Plus tard, nous apprenons que Poëti voulait faire le ménage au Ministère des Transports et qu’on aurait tenté de lui barrer la route.

Les gens ont réclamés le retour de Robert Poëti au Conseil des Ministres, mais n’importe qui savait que faire cela, était admettre qu’il avait été mis de côté, la première fois, parce qu’il était plus intègre que son chef.

N’importe qui sauf le fameux chef en question puisqu’il a choisi de le ramener lors de son dernier remaniement ministériel.

À la limite, si on l’avait ramené en lui confiant un ministère qui a du sens, cela aurait déjà été moins pire.

MAIS NON!

Il a fallu créer un Ministère de toute pièces : Le Ministère à l’intégrité des marchés publics.Comme dirait les jeunes : LOL

« Sois un bon petit toutou et on va te donner un os, mais pas trop gros vu que tu nous a quand même mis dans le trouble ».

Mais rira bien qui rira le dernier, car Poëti a choisi de quitter la vie politique même sans avoir accumulé suffisamment de temps à l’Assemblée Nationale pour avoir une pension.

Il a remercié tout le monde… sauf son chef.

La Chute du Rideau.

Maintenant c’est Couillard qui, en multipliant les erreurs stratégiques, a réussi à donner une image d’incorruptible à Robert Poëti à un point où certains le voient même devenir le prochain chef de l’UPAC.

Mais je me permets une simple question.

Marc Bellemare aussi fait partie de la liste des incorruptibles, mais il a quitté après 1 an, car il avait vu clairement ce qui se passait dans les coulisses du Parti libéral.

Pourquoi Robert Poëti, qui avait déjà sa pension de la SQ, est-il demeuré aussi longtemps au Parti libéral si ce n’était pas pour la pension des députés?

À bien y penser, peut-être que Jonathan Trudeau a raison de penser qu’il ne faisait que se préparer à devenir patron de l’UPAC…


0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Samuel Doiron

Samuel Fillion Doiron a étudié d'abord en éducation spécialisée puis en enseignement de l'histoire et de l'éthique et culture religieuse au secondaire. Il est aujourd'hui Vice-président régional au Parti conservateur du Québec et fut candidat pour le parti lors de la partielle du 29 mai 2017.

Choose A Format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds