Categories: AnalysisCanadian NewsCultureDiscussionOpinionPoliticsQuebec News

Les libérales marquent les caquistes comme sexistes

Seulement quelques jours après le début de la campagne électorale au Quebec, on témoigne déjà des attaques personnelles vers les chefs de parti. La candidate libérale de Saint-Laurent, Marwah Rizqy a accusé le chef de la CAQ, François Legault dimanche d’être sexiste après qu’il a rendu publics des messages textes entre son chef de cabinet et la candidate libérale récemment nominée, Gertrude Bourdon.

Les messages privés qui ont été remis à La Presse par l’équipe caquiste révèlent que Bourdon, l’ancienne PDG du CHU de Québec, était en pourparlers avec la CAQ en vue de devenir candidate caquiste.  Elle a dit dans les messages qu’elle croyait qu’elle avait «l’occasion de marquer l’histoire» avec la CAQ.

Le contenu de ces messages n’est pas en dispute mais, selon Bourdon et quelques de ces collègues libérales, les messages n’auraient jamais étés divulguer au public. Et la candidate libérale Marwah Rizqy prétend que les actions de Legault et son équipe représentent un exemple du sexisme.

«On ne peut pas simplement étaler sur la place publique les conversations privées d’une femme et gestionnaire d’hôpital,» a-telle-dit dans une conférence de presse dimanche. Elle a continué en faisant une comparaison entre Legault et le président américain Donald Trump. «Ça me rappelle tristement les politiques de notre voisin du sud Donald Trump.»

Sa collègue libérale, candidate d’Acadie Christine St-Pierre a appuyé ces accusations du sexisme, disant, «Il faut être sérieux, il ne faut pas faire du féminisme de façade.»

Legault: C’est quoi le rapport au sexisme?

Pour sa part, François Legault s’est défendu contre ces accusations disant qu’il a divulgué les messages dans l’intérêt public et que sa décision de le faire n’avait pas rapport au sexe de Mme Bourdon. «C’est quoi le rapport de dire que, parce que j’ai révélé des textos de Mme Bourdon, j’attaquerais les femmes? C’est quoi le rapport? Si elle avait été un homme, j’aurais fait la même chose,» a-t-il dit.

Le chef libéral Philippe Couillard a défendu ses candidates, adoptant l’approche prise souvent par Justin Trudeau qui dit que dans le cadre d’accusations du sexisme et inconduite sexuelle, les femmes devraient être toujours crues. «Moi je crois que quand les femmes ressentent ça, surtout des femmes qui ont déjà été la ministre de la Condition féminine, par exemple, et une jeune femme qui est une professionnelle engagée, si elles ressentent ça, je pense qu’elles ont la liberté de le dire.»

Le feminisme appartient-il aux gauchistes?

Ce n’est pas nouveau que les partisans de gauche lancent les attaques contres leurs adversaires droitistes, les marquant comme sexistes. On l’a déjà vu souvent dans la politique américaine et aussi dans la plus récente campagne électorale en Ontario.

Ce qui est remarquable dans le cas de François Legault c’est qu’une majorité de ses candidats caquistes (63 sur 123) sont les femmes et qu’elles l’appuient contre ces attaques de la gauche. La candidate caquiste de Laval-les-Rapides, Christine Mitton a défendu son chef et les actions de son parti. «On a révélé un texto, a-t-elle dit. Je pense que c’était adéquat, que la population devait savoir ça.»

Il y a une tendance pour les partisans de gauche à croire que le féminisme appartient exclusivement à eux et que les conservatrices et les conservateurs n’ont pas le droit de s’identifier comme tels. Un tel débat a été déjà lancé à ce sujet plutôt cette année dans la Chambre des communes quand des députés  libéraux ont prétendu que certaines députées conservatrices ne pourraient pas s’identifier comme féministes à cause de leur position sur l’avortement.

Bien que Philippe Couillard ait dit au lancement de la campagne électorale qu’il voulait une campagne d’idée et d’éviter les attaques personnelles, il parait qu’il n’assujettit pas ses candidat(e)s aux mêmes critères.

Dean Tea

Dean Tea is a curiosity-driven writer and editor based in Gatineau, Quebec. He has stood as a candidate both provincially and federally and currently sits on the board of the Libertarian Party of Canada. A bilingual student of linguistics, he will receive his Bachelor of Arts from Carleton University in December 2018.

Share
Published by
Dean Tea
Tags: CAQFrancois LegaultLiberal

Recent Posts

  • Opinion
  • Politics

KAY: The Hypocrisy of Anti-Kavanaugh Feminists

The appropriation of the niqab, an actual symbol of true victimhood for a cheap laugh is a far greater offence…

14 hours ago
  • Analysis
  • Opinion
  • Politics

CARPAY: Keeping secrets from parents is bad, but not when it comes to GSAs

John Carpay discusses bill 24 which covers GSAs in Alberta.

2 days ago
  • Canadian News

Toronto hotel gets one star reviews since accepting refugees due to harassment and overcrowding complaints

Another customer stressed that the hotel is not safe for children and complained about unacceptable conduct from teenagers towards his…

4 days ago
  • Opinion
  • Politics

Conversation, Not Censorship Is the Path YouTube Should Follow

The only way to defeat bad ideas is with better ideas.

5 days ago
  • Politics

Does the Conservative party have a future in Quebec? What about the immigration debate? An interview with Benjamin Tremblay PART 2

The future of the Conservative party in Quebec is diminished by Maxime Bernier's new party

6 days ago
  • Canadian News
  • Ontario News
  • Opinion
  • Politics

Scrapped! Ford government tears down Wynne’s costly Green Energy Act

Conservative Premier Doug Ford officially announces plan to repeal the Liberal government's Green Energy Act.

6 days ago