Le « Loup » de La Meute Mario Roy se lance en politique provinciale

L’homme qui s’oppose au trafic d’enfants se présente comme candidat indépendant dans la circonscription électorale de Johnson.


2
465 shares, 2 points
Mario Roy Loup de La Meute

L’homme qui s’oppose au trafic d’enfants se présente comme candidat indépendant dans la circonscription électorale de Johnson.

The Post Millennial s’est entretenu avec Mario Roy par téléphone le soir du 30 mai 2018 pour comprendre ce qui le motive à se lancer en politique et pour connaître sa stratégie.

Sans hésiter, le candidat a lancé qu’il est « tanné de la corruption judiciaire et parlementaire ». Faisant la promotion d’une « assemblée constituante » il s’engage à consulter les citoyens sur une base régulière en leur demandant de s’exprimer sur leurs priorités, comme par référendum lors d’une assemblée. Par la suite, il apporterait leurs revendications à l’Assemblée Nationale.

Corruption et DPJ

S’il gagne, il utiliserait aussi sa fonction pour protéger les jeunes qui vivent des situations difficiles, ainsi que leurs parents. C’est un enjeu qui le passionne.

Il croit que la Chambre de la jeunesse (une division de la Cour du Québec) a besoin d’un ombudsman, et explique que lorsqu’un cas arrive à la Chambre, les parents sont déjà dans une situation précaire. Les travaux se mènent en huis clos, et selon son expérience les parents éprouvent des difficultés à déposer leur preuve. M. Roy déplore que le huis clos soit un prétexte pour défendre l’enfant alors qu’en réalité il existerait pour « masquer le fait que les procédures ne sont pas suivies ».

L’enfant de M. Roy lui a été « arraché » par le Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) il y a quelques années. M. Roy avait dénoncé l’abus de son enfant par une personnalité publique, qu’il estime a été protégée par des gens œuvrant dans un système corrompu.

Depuis son expérience traumatisante, il aide d’autres parents dans leurs batailles juridiques. C’est ce qui dérange le Barreau du Québec, qui l’accuse de faire le travail d’un avocat. Selon les dires de M. Roy, le Barreau l’a poursuivi en justice « pour le museler », et aurait eut un jugement favorable en ce 30 mai 2018, le jour même de notre entretien.

Pas le candidat de La Meute

Le candidat estime qu’il bénéficie des appuis de différents groupes citoyens tels que Storm Alliance et La Meute. Il revendique fièrement son appartenance et explique qu’il est adjoint du chef du Clan 17, dont le territoire couvre une partie de la circonscription électorale. Les villes principales de la circonscription de Johnson sont Acton Vale, Drummondville, Roxton et Wickham.

Roy précise toutefois que La Meute est apolitique. Sa décision de se présenter comme candidat est personnelle. Bien que certains membres du groupe puissent être heureux « qu’un des leurs s’implique » en politique, il voulait que ce journal comprenne que La Meute ne le présente pas comme étant son candidat. Il assure que « des membres de La Meute ne feront pas du porte-à-porte » avec lui.

Son appui logistique viendra plutôt des membres de son organisme. M. Roy est directeur de l’Unité citoyenne d’enquêtes anti-corruption, société qui compte une vingtaine de bénévoles, la plupart à temps partiel, et un conseil d’administration de six personnes. Selon le Registre des entreprises du Québec, cet organisme sans but lucratif de Wickham fait la promotion des soins de santé et de sécurité publique. Son compte Facebook Assez du DPJ compte plus de treize mille membres en date de la publication de cet article.

Mario Roy s’est déjà présenté comme candidat indépendant, dans la circonscription électorale de Bertrand. Durant les élections provinciales de 2014, il avait récolté 0.27% des voix.

Le candidat nous a aussi informé que son ami Thao Neth compte se présenter comme indépendant dans Drummond-Bois-Francs. Ce dernier, quant à lui, n’affiche pas d’appartenance à un groupe citoyen quelconque.


One Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Raymond Ayas

Un homme d'affaires à Montréal, Raymond aime discuter de politique et d'économie.

Choose A Format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds